EMPLOI MEDICAL

Connaissez-vous vraiment le rôle du médecin coordonnateur en EHPAD ?

Obligatoire depuis 2005 dans les EHPAD, le médecin coordonnateur contribue à la qualité de la prise en charge gérontologique des personnes âgées dépendantes en favorisant la coordination des actions et des soins entre les différents professionnels de santé (salariés ou libéraux) appelés à intervenir auprès des résidents.

Comme son nom l’indique, le rôle du médecin coordonnateur d’EHPAD est d’assurer la coordination entre tous les acteurs de l’EHPAD.
Il détient quatorze missions définies par un décret de 2005 et un décret de 2011.

Quelles sont les missions du médecin coordonnateur ?

L’article D312-158 du Code de l’action sociale et des familles, modifié par le décret no 2011-1047 du 2 septembre 2011 – article 2, définit les missions médicales et administratives du médecin coordonnateur :

  • il élabore le projet de soins de l’établissement, en collaboration avec le personnel soignant de la maison de retraite.

  • il donne un avis sur les admissions des nouveaux résidents, après avoir s’être assuré que les capacités de l’Ehpad permettent de les prendre en charge médicalement. Le médecin coordonnateur évalue ainsi la perte d’autonomie des résidents et fixe leur GIR (degré de dépendance, à l’aide de la grille AGGIR), qui détermine le tarif dépendance. Son évaluation permet également d’effectuer une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

  • il coordonne le travail de l’équipe soignante et des intervenants libéraux, via une commission de coordination gériatrique qu’il préside.

  • il est responsable d’actions d’information et met en œuvre des formations continues auprès des professionnels et du personnel de l’établissement

  • il veille à l’application des bonnes pratiques gériatriques et participe à l’évaluation de la qualité des soins dans l’institution. Le médecin coordonnateur doit aussi identifier les risques éventuels pour la santé publique et veiller à la prise en charge de ces risques et à l’amélioration de la situation.

  • il élabore le projet de soins individualisé du résident.

  • il doit établir un rapport annuel d’activité médicale, avec le personnel soignant. Ce document décrit l’accompagnement médical dans l’Ehpad.

  • il doit aider les professionnels à bien adapter leurs prescriptions de médicaments et de prestations, en élaborant notamment des listes de traitements à utiliser de préférence, en collaboration avec un pharmacien. En cas d’urgence, le médecin coordonnateur peut s’occuper des prescriptions médicales et octroyer des médicaments aux résidents.

  • il donne son avis sur le contenu et participe à la mise en œuvre des conventions conclues entre l’établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins.

  • il collabore à la mise en œuvre de réseaux gérontologiques coordonnés.


MEDEC, un poste méconnu

Connaissez-vous vraiment le métier ?
Environ 8 % des généralistes exercent aujourd’hui la fonction de médecin coordonnateur dans un EHPAD. Mais un tiers des structures restent dépourvues de praticien. 

La démographie médicale est une autre source de préoccupation : 72 % des médecins coordonnateurs seraient âgés de plus de 50 ans, et 30 % de plus de 60 ans.


Découvrez ces témoignages de médecins coordonnateurs en EHPAD :


Des opportunités partout en France 

Vous avez une formation ou une expérience en gériatrie ?
Nous sommes actuellement à la recherche de médecins coordonnateurs MEDEC (H/F).

Nos clients ont des offres à pourvoir partout en France.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus. Ou découvrez nos annonces de postes de médecin coordonnateur en EHPAD.


Pour en savoir plus :
http://www.ffamco-ehpad.org/
http://www.mcoor.fr/



Ne manquez aucune annonce !

Recevez régulièrement par email toutes nos dernières annonces.